IEN Dammartin en Goële

Inspection Départementale de l’Education nationale

Marathon orthographique

02 / 10 / 2018 | Raphaël Cellière

Pour la troisième année, le groupe académique « Maitrise de la langue et des langages- Prévention de l’illettrisme », composé d’inspecteurs et de professeurs du premier et du second degrés, vous propose de vous appuyer sur les ressources du « Marathon orthographique » pour travailler l’orthographe avec vos élèves.
Conformément aux programmes, cette action vise à améliorer la maitrise de l’orthographe en situation de production autonome d’écrit(s) : il s’agit d’intégrer dans des activités d’écriture, après révision, des compétences linguistiques, et de susciter un raisonnement orthographique s’appuyant sur une première construction du système de la langue.

A l’instar de l’accompagnement mené par les conseillers pédagogiques en circonscriptions, des animations seront également proposées dans le second degré, afin, d’abord, d’informer les équipes, puis d’accompagner les inscrits dans l’appropriation des démarches proposées.

En 2017-18, les saisies sur la plateforme des résultats des évaluations initiales et finales pour quelques 2000 élèves témoignent de résultats encourageants, tant dans l’augmentation du nombre d’élèves ayant une bonne ou très bonne maitrise des compétences évaluées, que dans la progression de ceux pour lesquels cette maitrise était insuffisante en début d’année. Afin de confirmer ces tendances l’an prochain, pour un nombre d’élèves plus important encore, je vous demande de diffuser ces ressources dans votre circonscription ou votre établissement, et d’encourager les enseignants à inscrire leurs classes dans cette action.

L’organisation retenue est la suivante

Une évaluation initiale qui s’appuie sur une production d’écrit, une activité sollicitant le raisonnement orthographique, un exercice lié à la structuration de l’orthographe lexicale.

Trois courses, que le professeur peut, au fil de l’année, répartir à sa convenance afin d’entrainer les élèves à développer leur raisonnement orthographique et leur maitrise de l’orthographe en production d’écrit.
Les différentes « gammes » qui figurent dans le cahier de l’élève pour étayer le travail d’écriture sont à prendre comme des exemples de démarche : elles sont modulables en fonction des besoins et du temps dont on dispose ; l’ordre des activités, leur nombre sont laissés à l’appréciation du professeur qui pourra enrichir, s’il le souhaite, le corpus proposé, notamment en changeant les supports, en fonction des entrées du programme de culture littéraire et artistique abordées.
Lors de ces phases d’entrainement, on privilégie un travail en équipes : en même temps qu’ils développent des compétences sociales et civiques, les élèves sont amenés, lors des négociations, à clarifier leurs justifications.

A la fin de l’année, une évaluation finale sur le même principe que l’évaluation initiale permet de mesurer l’évolution. Les résultats de ces deux évaluations de référence seront saisis sur la plateforme dédiée au marathon orthographique du cycle 3.

Ce protocole, les activités fournies, les références du livret du professeur se veulent des pistes de réflexion, non des contraintes. Ils peuvent faire l’objet d’un travail en conseil de cycle et les enseignants ont toute latitude pour les faire évoluer. A cet effet, et pour répondre à une demande des participants des sessions antérieurs, les documents sont diffusés dans un format traitement de textes (modifiables).
Dossier composé de 5 fascicules :
Livret professeur Evaluations initiales
Course 1 Course 2
Course 3